Pourquoi faire détartrer son installation ?

 

 

Nous sommes dans une région où l’eau est très dure (TH > 25), et au fil du temps, des dépôts de tartre se forment dans les tuyauteries et les radiateurs, le corps de chauffe, l’échangeur sanitaire. Ils ralentissent alors la circulation de l'eau et nuisent à votre installation de chauffage. Ils s’incrustent partout, se déposent petit à petit chaque jour pour finir par engendrer des problèmes irréversibles sur la plomberie et les appareils de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.

Un détartrage permet de :

  • Se préserver d’une surconsommation énergétique de 10 à 20%. (source Ademe).
  • Retrouver un débit optimum d’eau chaude sanitaire.
  • Diminuer le temps d’attente de l’arrivée d’eau chaude sanitaire.
  • Protéger et assurer la longévité de la chaudière et du réseau.

 

Quand faire un détartrage ?

 

Contrairement au tartre présent dans des appareils électroménagers ou les équipements de chauffage, celui des canalisations est plus sournois car il ne se voit pas. Ses dégâts ne sont perceptibles qu’à posteriori :

  • Un débit d’eau réduit à un simple filet,
  • Des bruits de radiateurs,
  • Mise hors service de la pompe de bouclage d’eau chaude sanitaire

A l’aide d’une machine à détartrer, nous faisons circuler de l’eau et de l’acide chlorhydrique dans les canalisations afin de dissoudre petit à petit le tartre présent.             
Les propriétés corrosives et toxiques n‘étant pas sans conséquences sur les matériaux en contact, nous avons fait le choix d’une concentration minimum, mais de faire circuler ce mélange plus longtemps dans les tuyauteries ou organes entartrés.

 

Que faire en préventif ?  

 

Pour assurer une protection maximale contre l’entartrage des canalisations et des appareils, l’installation d’un adoucisseur sur l’alimentation d’eau froide se révèle la solution la plus efficace. L’eau à adoucir circule à travers des résines, et à la sortie de l’appareil l’eau n’est plus entartrante.

Il existe des systèmes de traitement d’eau magnétiques qui permettrait de rendre le tartre non adhérent aux canalisations, et de conserver la minéralité de l’eau. L’efficacité de ce système est difficilement mesurable